Aller au contenu

On visite la Brasserie Traditionnelle de l’Avesnois & la Distillerie CQFD

BTA, c’est le petit nom de la brasserie artisanale de Le Quesnoy. Créée par Pierre Pronnier il y a environ 5 ans, cette brasserie est désormais couplée à la distillerie CQFD (Craft – Le Quesnoy France – Distillerie). Dans le cadre de la formation brassicole du Lycée Biotech de Wagnonville, nous sommes partis à la découverte de ce duo de brasseur & distillateur.

La brasserie BTA

Pendant sa carrière d’ingénieur agronome, Pierre teste des dizaines de recettes en tant que brasseur amateur. Il se forme ensuite à Wagnonville et à l’IFBM. Une fois le projet mûr dans sa tête, il décide de lancer sa propre brasserie dans la ville de Le Quesnoy.

Le matériel

Ayant déjà un cahier des charges très précis pour son matériel, c’est une unité de brassage française que le brasseur a choisi. Son choix a été motivé en grande partie pour la qualité du matériel et la proximité du SAV.

On a donc devant nous une cuve de brassage, une cuve de filtration, et 4 fermenteurs de 10hL + 2 fermenteurs de 20hL, le tout en isobarométrique. Un petit fermenteur de 100L est aussi utilisé pour les tests de recettes.

Derrière la salle de brassage, on trouve la ligne d’embouteillage, l’étiqueteuse, le groupe froid, la cuve de resucrage, le concasseur. Une grande partie de la surface du bâtiment sert au stockage des fûts et bouteilles. Selon le brasseur, il faut prévoir une surface d’1m² par hectolitre produit annuellement.

Une grande chambre chaude permet de refermenter toutes les bières en bouteilles ou fûts, car l’embouteillage est fait en atmosphérique.

La gamme

La gamme traditionnelle de la bière « La Pronne » est déjà bien connue dans l’Avesnois et dans la région. Beaucoup d’autres références sont venues compléter la gamme, comme une Session IPA nommée « Girls In Hawaii » (en référence au groupe belge), ou encore un bon Imperial Stout « Le Nervien ».

Du soda artisanal est également proposé en canettes métalliques (une limonade et un cola). La production annuelle est d’environ 600hL de bière, 40hL de softs, et 100hL pour la distillerie.

La taproom

Le hangar où est située la brasserie offre un beau volume. Et c’est dans la première partie du bâtiment qu’on trouve la boutique et la taproom, avec vue sur les fermenteurs et la salle de brassage !

Un bar, un grand canapé, des tables et chaises, il y a tout ce qu’il faut pour accueillir du public. Et même parfois des groupes de musique, ou des retransmissions de matchs.

La distillerie CQFD

Plus loin dans le bâtiment, on arrive dans la partie distillerie gérée par Nicolas Dubois depuis 2 ans. Plusieurs alambics et une grosse cuve d’eau sont disposés directement dans la salle qui sert également de bar.

Nicolas nous explique en détails le processus d’extraction de l’alcool et des arômes utilisé dans ses alambics. Au départ, vers 64°C on enlève le méthanol, un alcool si nocif qu’il rend aveugle… Ensuite, à 80°C, le bon alcool est récolté, on appelle ça le « cœur de chauffe ». Vers 100°C, l’alcool est mauvais en goût, c’est ce qu’on appelle les queues de distillation.

Une double ou triple distillation est nécessaire pour affiner les arômes et pour enlever l’eau du produit final. On arrive à un liquide titrant plus de 80% d’alcool pur qu’on va diluer avec de l’eau osmosée pour atteindre le degré souhaité (souvent 40% pour une eau-de-vie de bière).

La distillerie produit de l’eau-de-vie de bière avec les bières de la brasserie voisine, mais pas que ! De l’eau-de-vie de malt est également proposée (comme un whisky, mais pas vieilli en fûts de chêne), et toute une gamme de liqueurs vraiment très bonnes (crème d’eau-de-vie, poire cognac, limoncello, spritz…).

Les événements

Avec un tel lieu doté de 2 bars (et d’un jardin de 1000m²), il y a du potentiel pour organiser des événements. Et ça, nos 2 compères l’ont bien compris !

Tout d’abord, « La Pâture », c’est le nom de leurs concerts de l’été, organisés dans le terrain derrière la brasserie. Des concerts sont aussi organisés l’hiver, en intérieur.

Ensuite, « L’école de la Pronne », ce sont des soirées de dégustation, avec accords bières & mets (et spiritueux). Des ateliers de brassage et visites de la brasserie sont aussi proposés tout au long de l’année.

On va donc surveiller l’agenda des prochaines festivités pour y retourner et boire une bonne Pronne Blonde devant un petit concert 🙂

Brasserie Traditionnelle de l’Avesnois

​11 bis Route de Valenciennes, 59530 Le Quesnoy.
Horaires d’ouverture :
Le jeudi de 10h à 19h.
Le vendredi de 14h à 21h.
Ouvert également les jours de brassage.
Site Web :
https://www.lapronne.fr/